Rechercher

LA POLITIQUE AU SERVICE DE L' ECONOMIE.


Promouvoir les relations entre l’économie et la politique ?

Christophe Maret Liste No 2

Nous constatons que de nouvelles règles viennent perturber le monde de notre économie locale. Alors que notre région a tous les atouts pour permettre le développement d’emplois, qu’ils soient liés à l’économie secondaire ou tertiaire, nos entrepreneurs et artisans doivent s’adapter à ces nouvelles pratiques. Que pouvons nous entreprendre afin de soutenir nos acteurs locaux ?


Le PLR conscient des difficultés que nos entreprises rencontrent a organisé en janvier une soirée débat afin d’identifier leurs attentes et doléances. Nous avons convié Mme Jocelyne Pépin cheffe de la section entreprise auprès de Business Valais rattaché au Service de l’Economie du Canton et M. Vincent Bonvin président des Arts et Métiers, entrepreneur et ancien conseiller communal. Nous avons pu au travers des différentes présentations de nos orateurs, apporter des éléments et des pistes de réflexion concrètes ainsi que des informations sur les aides et soutiens possibles.


Quels sont ces nouvelles contraintes ? Lex Weber, LAT, marchés publics, concurrence étrangère, manque de main d’œuvre qualifiée, lenteurs administratives, normes de qualité, guerre des prix et cette crise sanitaire ... Celles-ci demandent des connaissances et de l’engagement supplémentaire des dirigeants et cadres. Toutes les entreprises n’ont pas les capacités financières et les ressources personnelles d’affronter et

d’assumer ces nouvelles charges.


De plus, nos entrepreneurs font face à des autorités dont la priorité est le respect des règles et qui, en même temps, ont une profonde méconnaissance du monde de l’entreprise ; cela amène souvent de l’incompréhension et de la méfiance

des deux côtés.


De manière concrète, que peut faire la nouvelle commune Val de Bagnes afin d’améliorer cette situation ? Chaque contrainte demande des compétences particulières. En conséquence, il serait nécessaire, dans un premier temps, d’identifier les besoins de nos acteurs économiques au travers d’une enquête ; il s’agit non seulement de sonder le secteur de la construction mais aussi nos agriculteurs ; ceux-ci innovent également, en créant de nouveaux modèles d’affaires, comme par exemple la vente directe ou des établissements d’accueil ; il convient enfin de réaliser ce sondage

dans toutes les branches du tertiaire, notamment le tourisme.


Il nous semble opportun et nécessaire pour notre nouvelle commune qui peut se considérer comme une ville, d’initier l’établissement d’un service de promotion économique et dans un premier temps un personne responsable liée aux services qui servirait de pilote aux nouveaux acteurs locaux ou étrangers et pourrait ainsi les accompagner durant les phases de création, d’implantation et de développement de leur entreprise.


C’est un projet ambitieux mais nécessaire pour affronter la concurrence et maintenir des emplois. Cette période particulière que nous traversons renforce le besoin de soutien et de dialogue.


Œuvrons ensemble afin de pérenniser et soutenir notre économie locale !


Maret Christophe




133 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout