Rechercher

POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE

Par Stève Delasoie


Je m’appelle Stève Delasoie, âgé de 39 ans, marié à Christine et papa de 2 garçons de 8 et 6 ans ainsi que d’une petite fille née en mai 2020, bref je suis un homme comblé.


Quasiment né dans le restaurant familial, l’hôtel restaurant du Crêt à Bourg-St-Pierre, j’ai tout de suite aimé le contact et faire plaisir aux clients dans une ambiance de travail sérieuse mais toujours teintée d’humour.


J’ai aimé dès ce temps-là et par la suite également lors de mon apprentissage au Terminus à Orsières, côtoyer des personnes venues d’horizons différents. Je parle certes des clients, mais surtout des collègues de travail qui m’ont ouvert l’esprit sur d’autres manières de penser et de voir le monde.


Avec ce bagage et les formations dans divers domaines comme le marketing, la gestion de projet, le tourisme et bien sûr la cuisine, l’hôtellerie et la restauration, j’étais prêt à m’engager dans la vie associative et politique afin de mettre mes compétences au service de la société.

J’ai donc été élu il y a 16 ans la première fois à la justice communale de Bourg-St-Pierre (en tant que juge et actuellement vice-juge), puis à la députation en 2017.

A Gastrovalais j’occupe le poste de vice-président et à Hôtel et Gastroformation Valais celui de président depuis 8 ans.


La formation, l’économie, le tourisme sont certes des sujets qui me sont chers, mais aujourd’hui je viens vous parler d’un thème d’actualité et qui, développé comme dans notre district, peut placer les vallées latérales au cœur de l’économie cantonale : la politique environnementale.


Nos ancêtres avaient déjà vite compris l’intérêt de produire de l’énergie avec les moyens à disposition et ils s’en sont donné les moyens.

Construire des murs en bétons dans les fonds de vallée, il fallait oser. Vu le comportement de certaines associations actuellement, qui pensent davantage à bloquer les projets qu’à les faire avancer, ils ont eu fin nez de faire ce pas à leur époque.


Je suis fier de notre vallée, qui, partant de cet héritage, a su développer des projets énergétiques d’avant-garde comme le parc photovoltaïque flottant sur le lac des Toules, qui vient d’être primé par une reconnaissance fédérale, le Watt d’or, le turbinage des eaux propres (dans des minicentrales ou microcentrales) ou encore le projet éolien dans la combe de Barasson.


Le tableau est joliment présenté mais les procédures sont longues et compliquées. Les obstacles mis par certaines associations ne manquent pas, et ce pas toujours à juste titre, à mon avis.


Nos actions aux Grand Conseil doivent aller dans le sens d’un soutien à ces projets d’énergie renouvelables, comme ici avec la conclusion d’un texte

déposé en novembre dernier :


Nous demandons au Conseil d'Etat de modifier la loi sur l'énergie (LcEne) en ajoutant un alinea 5 à son article


21- Procédure d'autorisation

Le canton et les communes facilitent la procédure d'autorisation pour des infrastructures de production d'énergie renouvelable. L'intérêt à la construction de telles infrastructures est prépondérant. Pour les grands aménagements solaires, hydrauliques, géothermique et éoliens le canton soutient activement les porteurs de projet pour intégrer rapidement ces aménagements dans le plan directeur cantonal si la loi fédérale exige une telle procédure.


Et les candidats au Grand Conseil de la liste PLR Entremont l’ont bien compris en intégrant, à l’unanimité les points suivants à leur programme :

• Soutenir les énergies renouvelables et la réduction des émissions carbone

• Maintenir les redevances hydrauliques à des niveaux qui permettent le réinvestissement

• Faciliter les procédures pour les projets énergétiques d’envergure

• Simplifier l’accès aux aides existantes dans ce domaine

• Maintenir des subventions et des déductions fiscales pour la rénovation énergétique


En conclusion osons aller de l’avant sur le sujet, afin que la politique énergétique du canton et la sortie du nucléaire ne restent pas un vœu pieux. C’est important pour le travail dans les vallées, pour l’économie, pour l’écologie et surtout pour garantir une qualité de vie à nos enfants…




  • Facebook Social Icône
  • Instagram

© 2020 PLR Val De Bagnes