Rechercher

SECURITE : UN ENJEU IMPORTANT



La sécurité des citoyens revêt une importance primordiale de nos jours pour juger du confort et de la qualité de vie dans une région. Lorsqu’elle n’est pas assurée, il est facile de pointer du doigt les différents intervenants alors que quand tout fonctionne, nous oublions leur travail. Notre candidat nous éclaircit à ce sujet.

Eric Rosset Candidat au conseil communal

Tout d’abord, au début de la législature 2016 – 2020, au moment où le dicastère de la sécurité me fut attribué dans la commune de Vollèges, j’étais assez inquiet ne connaissant pas très bien ce domaine. Bien entouré par mes collègues, et notamment par le chef de service de la commune de Bagnes, j’ai appris les différentes finesses de ce milieu particulier.


Actuellement, la sécurité, au niveau politique et organisationnel, se décline en 5 axes : Police, Pompiers, Dangers naturels, Etat-major de crise ainsi que les mesures de sécurité et de défense incendie (MSDI). Voici un état des lieux et des pistes de réflexion pour chaque axe :


- Police : au niveau communal, la Police municipale a surtout un rôle de prévention et de contrôle de l’ordre et de la sécurité publique. Elle excelle en la matière, notamment par un suivi et un accompagnement des jeunes dès leur première rentrée scolaire, ce qui permet de les connaître et de les suivre ensuite comme adolescents, puis jeunes adultes, etc… Les agents font un très bon travail de proximité, malgré l’élargissement récent de leur champ d’action à Orsières et Liddes. Au vu de l’agrandissement du territoire, il y a lieu de réfléchir à revoir le cahier des tâches de la Police, voire éventuellement confier certaines tâches à d’autres secteurs (ou même les externaliser) ; il serait également souhaitable de mieux définir la collaboration avec la Police cantonale.


- Feu : s’il y a bien un service qui fonctionne parfaitement, c’est celui des pompiers. Cette

législature a vu un changement de capitaine, l’engagement d’un professionnel supplémentaire, l’intégration de miliciens étrangers et la refonte de l’état-major. A notre sens, ces changements ont redynamisé le corps d’environ 80 miliciens. Je tiens personnellement à les féliciter pour leur travail exemplaire. Le défi principal réside maintenant dans le domaine des infrastructures ; il est nécessaire de construire une caserne principale afin de respecter les normes sanitaires de plus en plus contraignantes mais indispensables pour la santé de nos pompiers.


- Dangers naturels : le réchauffement climatique entraîne un lot de catastrophes naturels de plus en plus important. Le rôle de nos guides observateurs s’en trouve renforcé et l’étendue de notre territoire ne facilite pas la tâche. La récente mise à jour des cartes de danger sur l’ensemble de notre territoire nous aidera grandement.


- Etat-major de crise : sur demande de l’Etat du Valais, nous avons dû utiliser le modèle d’état-major en cas de crise pratiqué sur les communes de Bagnes, Vollèges et Sembrancher, pour y intégrer les autres communes du district. La réalisation a été un peu lente mais aujourd’hui, nous avons une personne engagée à 100% pour cet état-major, qui a déjà eu l’opportunité de commencer cette année. A l’avenir, l’accent sera mis, d’abord, sur la prévention des catastrophes, notamment par la rédaction de plans d’intervention précis sur les différents gros ouvrages du district et, ensuite, sur des exercices de mise en application et des formations continues pour l’ensemble des membres.


- Mesures de sécurité et défense incendie (MSDI) : pour chaque construction, il est nécessaire que le service de sécurité se prononce pour savoir si les mesures prévues sont adéquates. Cela peut s’avérer simple dans le cadre d’une construction moderne mais plus compliqué lors de rénovation. La validation de la mise en place des mesures intervient au travers du permis d’habiter. Ce dernier, dans la loi, est obligatoire sur demande du requérant. A Vollèges, nous avons rapidement décidé de le rendre obligatoire même sans la demande du propriétaire. C’est une bonne mesure afin de garantir la sécurité physique des habitants du bâtiment et du voisinage. Ce document est également de plus en plus demandé par les banques et les assurances. Nous avons aussi procédé à la mise en place de contrôles périodiques de la sécurité des bâtiments publics, des industries et des habitations multifamiliales, tel que nous l’impose la loi. Dans ce domaine, il reste encore du travail mais nous continuerons à nous y atteler avec

rigueur.


D’une manière générale, le service de sécurité que Vollèges partage en grande partie avec Bagnes fonctionne très bien. Il s’agira de continuer à mener quelques réflexions au niveau du district, notamment dans le cadre des dangers naturels ainsi que pour les mesures MSDI. Une approche régionale permettrait un travail plus efficient, des ressources plus importantes et mieux qualifiées; enfin des synergies pourraient avoir lieu entre les différents sous-services.


Proximité et transparence dans l’action!

Eric Rosset



253 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout